Les aventures du quotidien : mission Lune

L’anniversaire du premier pas sur la Lune, quarante-huit années plus tôt, presque plus tôt dans l’année tant cela paraît proche. Quelques mois nous séparent de cette extraordinaire aventure entrée dans le quotidien de l’infortune. Parmi les complots qui régissent parfois sa légitimité, au milieu des restrictions budgétaires pour ces rêves d’atteinte plus hautes, à côté de l’engouement de la colonisation de Mars, je reste au centre de ce rêve d’aller mourir de sublime au cœur même des étoiles, pour le goût de l’aventure, l’amour des astres, le poison de la découverte, le cadeau mortel de l’inconnu, et bien sûr, le ressenti extrême de la vie en ses plus beaux retranchements et dépassements.

neilarmstrong

Ouverte à tous vents ; la découverte d’autres chemins, accessibles depuis les lustres de notre installation et de bien avant d’autres routes plus communes, donnant un petit goût de voyage à nos simples balades, par pur hasard. Un goût d’intrigue et d’équipée dans le quotidien d’un village que l’on pensait bien trop connaître. Terrain d’aventure et fertilité d’imagination et nous sommes au choix en plaine, montagne ou près de dunes.

dunes

Un goût de station d’essence et une odeur de cuir, entre les santiags et les chapeaux nous montons les chevaux, ou sur la motomobile prendre une route sans fin montant jusqu’aux étoiles. Partir, en ces paysages immobiles d’un souvenir aux tréfonds de l’esprit, parce-que les Etats-Unis, c’est cela ; mi sauvage mi rêvé. Les basses galopent et la guitare s’affole, hennissant une liberté de la nature ici oubliée. La batterie frappe les cœurs, les nôtres compris, par une puissance mythique. Mutique. Voici les mots d’un concert élevé : ZZ TOP.
Regrettons les briquets allumés à la place des lampes torches fausses et les écrans bleus des téléphones, la lumière de la Lune en serait même offensée.

 zz top
x              
                +
+    

L’amour. Le retour de cette déesse de la mélancolie et de la musique délicieusement vintage, résolument moderne, me plonge, encore plus profond, dans cette monomanie, obsession-démon, ivresse de la question. En orbite autour de son expression, je suis, aussi, emportée loin loin dans le cosmos, à travers ses yeux (2’O7), traçant la voie de sa voix. Sortez les mouchoirs !



x
                +
+              

La trouvaille bienheureuse et bienvenue d’une photographie antique du temps des petites souris, des chatons hirsutes et des premières expressions des minettes qui partagent notre vie depuis six ans. Si l’on transposait leur âge en équivalence humaine et avec une gros effort d’imagination, elles auraient presque pu assister à ce grand pas d’humanité de Neil Armstrong – Apollo 11.
Mais ce sera Apollo Cat’pour la mission et Doud, grise comme la Lune.

Dire au revoir à quelques personnes nocives pour soi, toxiques pour son moral est comme avoir pris l’autoroute des vents solaires pour arrêter la pluie de météorites qui fracassait ma surface. Les cicatrices restent, mais la plaie est refermée, muette dans la nuit. J’arrête mon travail de Lune, dis au revoir aux marées hautes tempétueuses, tout comme aux basses, lasses. Et je gravite autour d’une seule planète.

La tarte tatin d’aubergine, pleine de cratères et de caractère. Avec un filtre, ne voyez-vous pas notre satellite de la nuit ? Si la loi de l’attraction vous y conduit, écumant d’envie, je posterai peut-être la recette. Ça vous dit ?


x

                +
+         

     

J\\\
Être au courant par email
Instagram Inédit
Pinterest
Pinterest

2 Comments

  1. claudine

    Chère Pauline,

    Ce n’est pas l’envoi d’ une recette que nous désirons du fond de nos champs de blés et d’orge coupés, mais bien un vrai cratère d’aubergine à déguster ensemble et en contemplant la pierre de lune…
    Et dans le vieux pétrin en noyer dort un numéro de Paris match de 1969 acheté spécialement pour l’occasion par mon père qui n’était guère friand de cette presse.
    Claudine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *